Comment choisir sa table de kiné pour son cabinet ?

kiné

Publié le : 10 février 20215 mins de lecture

La table de kiné est le support de travail que vous allez utiliser au quotidien et toute la journée afin d’apporter les meilleurs sons à vos patients. Son choix est donc d’une grande importance. Mais, il en existe beaucoup alors comment s’y retrouver ? En suivant nos conseils !

Le système d’élévation

Votre table de kiné étant destinée à rester dans votre cabinet, il est préférable d’opter pour un modèle fixe non démontable car il offre une meilleure stabilité. Ensuite, il est préférable qu’elle soit réglable en hauteur afin de vous apporter plus de confort.

Pour cela, optez pour une table de kiné électrique. Elle est dotée de moteurs électriques qui s’actionnent pour que vous puissiez facilement régler la hauteur mais aussi les plans d’inclinaison comme c’est le cas de la table de kiné par Promokiné. C’est celle qui est recommandée pour les kinésithérapeutes, les ostéopathes et les centres spécialisés.

Cependant, il en existe aussi avec un système d’élévation hydraulique, ce qui lui permet de fonctionner indépendamment du courant contrairement à la table de kiné électrique. Son prix élevé fait qu’elle est généralement utilisée quand la configuration de la pièce empêche de faire un branchement.

Le châssis

Que vous choisissiez une table de kiné électrique ou hydraulique, on distingue deux types de châssis :

–          Le châssis parallèle dit bielle impose un déplacement d’environ 20 cm d’amplitude lors de la montée et la descente de la table.

–          Le châssis en X dit ciseaux n’impose aucun déport. Si vous avez un petit espace, il vaut donc mieux opter pour ce type de châssis pour votre table de kiné.

La dimension de la table de kiné

Une table standard fait 1,80 m de long et a une largeur de 60 à 70 cm. Vos patients ont des tailles et poids différents, il faut donc choisir une table qui permette au plus grand nombre de se sentir à l’aise dessus en ayant suffisamment de place. Elle doit aussi être adaptée à votre façon de travailler pour que vous puissiez œuvrer sans créer de tensions au sein de votre propre corps.

Le choix de la mousse

Pour votre table de kiné, comme expliqué sur mondandy.fr, c’est le confort qui doit primer tant pour vous que pour vos patients. À cet effet, le choix de la mousse est crucial. Il est important qu’elle soit ferme pour vous permettre de bien travailler mais pas à l’excès pour ne pas être source d’inconfort pour vos patients. Son soutien peut ainsi varier de 25 à 150 kg/m3 et une épaisseur de 3 à 7 cm.

Il est important que la mousse de votre table de kiné soit de qualité car sinon elle va perdre de ses performances rapidement, vous ne pourrez plus prendre appui dessus efficacement ce qui va vous gêner lors de certaines manipulations.

Le revêtement de la table

Pour ce qui est du revêtement, c’est sa résistance qui doit guider votre choix. La table de kiné peut être en PVC, en vinyle, en cuir, en similicuir ou en polyuréthane. Dans tous les cas, il ne doit pas se craqueler, avoir une protection antimicrobienne, une protection ignifuge, résistant à la lumière et à l’abrasion et aussi être imperméable. Elle est amenée à rester durant de nombreuses années dans votre cabinet, il est donc indispensable qu’elle regroupe l’intégralité de ces qualités.

Table à dossier ou à têtière ?

Pour un usage chez un kinésithérapeute, il est judicieux de choisir une table à dossier car elle permet d’avoir une position assise confortable. Et, ces professionnels sont amenés à réaliser des manipulations qui laissent les patients peu de temps sur le ventre.

Quant à la têtière, elle offre de multiples positions, ce qui est apprécié par les professionnels qui doivent beaucoup manipuler.

Outre la table, d’autres équipements sont indispensables aux kinésithérapeutes, vous pourrez les retrouver ici.

Plan du site